Courses 5 & 6 – Dijon Prenois – Porsche Carrera Cup France 2018

Porsche Carrera Cup France 2018 | Circuit Dijon-Prenois | Hugo Chevalier

Courses 5 & 6 – Dijon Prenois – Porsche Carrera Cup France 2018

Porsche Carrera Cup France 2018 | Circuit Dijon-Prenois | Hugo Chevalier
Porsche Carrera Cup France 2018 | Circuit Dijon-Prenois | Hugo Chevalier

Proche du Podium, l’espoir Porsche France fait preuve de combativité et monte en puissance !

Reprise des hostilités en Porsche Carrera Cup France  pour le 3e meeting à Dijon-Prenois, circuit rapide, vallonné, un tracé qui est fait pour  « les gros cœurs ». Riche de son expérience en Supercup Hugo Chevalier compte bien confirmer la belle prestation du weekend précédent à Silverstone.

On comprend vite, en essais libres,  qu’Hugo a passé un step, avec un 3e temps lors de la 1ère séance, suivi du meilleur temps de la seconde séance.

Les qualifications se déroulent de bonne heure, sur une piste fraîche, il n’y a qu’un ou deux tours pour faire un bon chrono. Hugo Chevalier se sort très bien de cet exercice, il termine second, s’intercalant entre le champion de France et le champion d’Italie, à 7 centièmes de la pole !

Départ de la course en 1ère ligne. C’est la première fois, il y a un peu de stress, Hugo Chevalier un peu tendre ressort P5, qu’à cela ne tienne, il garde le rythme et dans la bagarre récupère la 3e place.  Un podium s’annonce, l’écart s’étant creusé avec le 4e. Il n’y a plus qu’à boucler « tranquillement » les  derniers tours. Malheureusement,  les voitures du team sont victimes d’une usure prématurée du pneu arrière gauche, c’est la crevaison, même punition pour son coéquipier Julien Andlauer qui, lui, perd la victoire.

Le samedi, nouvelle qualification, pour déterminer l’ordre de départ de la course 2. En plus d’une stratégie difficile, Hugo Chevalier voit son meilleur temps annulé, pour dépassement des limites de piste. Il s’élancera 8ème.

Une belle course pourrait sauver ce weekend, mais la bagarre est très rude pendant la 1ère moitié. Hugo Chevalier gagne le combat et se lance dans une folle remontée, pour récupérer la victoire en rookie. Il sort 4ème  au général et montre une nouvelle fois sa combativité et sa pointe de vitesse.

Satisfaction et déception se mélangent à l’issue de ce meeting bourguignon : déception d’avoir perdu, ce qui aurait été le premier podium de sa jeune carrière en Porsche Carrera Cup France, satisfaction de voir que ses performances sont montées très rapidement en puissance pour devenir comparables à celles des leaders de la discipline.